Cette fois-ci , j’explique une des approche utilisées, afin de lutter contre l’excès de mal bouffe.

Il ne faut pas lutter contre ses envies, mais les contrôler et les accepter si elles ne sont pas nocives.

Concernant les aliments que je qualifie de ‘crasses’… ou de confort.

L’idéal est un suggestion bien ancrée qui permet, en s’adressant à notre inconscient :

1. de MIEUX apprécier chaque instant, de faire ce geste seulement sans autre activité (pas de TV) , consacrer un moment dédié a ceci. Et

2. de prendre son temps.  Personnellement je renforce encore plus le fait que pour satisfaire ce genre d’envie il faut presque aller en ‘slow motion’ (ralenti) sur chaque geste, chaque bouchée, laisser l’aliment fondre en bouche, se concentre sur chaque déglutition, et

3. de récompenser le corps (et l’esprit).

  • (Visuel) Regarder la barre chocolatée, lire l’emballage, regarder les images,
  • (Kinesthésique) ouvrir l’emballage le mieux possible, soupeser l’aliment
  • (Ouïe) écouter le son de chaque geste, écouter le son en bouche.
  • (Gout) Isoler le gout de chaque composant, et déterminer le lieu du gout dans la bouche.
  • Odorat, Sentir l’odeur, la décrire.

4. Une fois le corps satisfait de ce plaisir (et surtout plus faim) – la saturation devrait être forte , grâce au points précédents – , il ne doit pas aller plus loin (manger toute la tablette) afin de ne pas gâcher la sensation de plaisir.

 

Bien sûre ce message s’adresse à l’inconscient, et n’a pas réellement d’effet sur notre esprit ‘conscient’.

Cela se travail par répétitions,  …

 

Je peux vous y aider 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *