shadow

Ci-dessous, une représentation ‘visuelle’ entre notre cerveau Gauche et Droite.

* Nous savons bien que cela n’est pas juste une histoire de côté, mais l’image est très explicite.

Ensuite voici comment est généralement expliqué le concept Gauche/ Droit :

  • le cerveau gauche correspond théoriquement à la logique, le raisonnement, la rationalité, les mathématiques, le language, et de manière plus générale tout ce qui est concret. C’est lui qui prend les décisions, et c’est aussi celui qui est le plus limité. Dans notre société actuelle nous avons tendance à sur-développer notre cerveau gauche au détriment de notre cerveau droit.
  • et le cerveau droit, en théorie, correspond à l’intuition, aux émotions, à l’imagination, à la mémoire, aux rêves, aux perceptions sensorielles, etc… autrement dit tout ce qui est abstrait. C’est lui qui contient toutes nos ressources. Ses capacités sont largement sous-estimées et ce sont celles-ci que nous sollicitons en hypnose.

Tout d’abord et c’est une évidence, nous n’avons qu’un seul cerveau. Le cerveau dit gauche désigne en fait l’hémisphère gauche et le cerveau droit l’hémisphère droit.

Donc, d’un point de vue anatomique (nous verrons plus loin l’aspect fonctionnel), nous avons deux hémisphères distincts qui communiquent entre eux par le corps calleux.

Si chaque hémisphère présente une spécificité, celle-ci n’est pas celle habituellement décrite par le distinguo cerveau droit cerveau gauche; de plus les choses sont plus complexes qu’il n’y paraît.

Voici quelques  notions qui rendent compte de cette complexité:

  1. Il existe une compétition entre les deux hémisphères. Un trouble lié à une altération d’une zone de l’hémisphère droit peut être amélioré par une lésion des neurones « miroirs » de l’hémisphère gauche ( effet Sprague).
  2. Compensation: A l’inverse de l’exemple précédent, les conséquences d’une lésion cérébrale peut être atténuée par un processus de récupération fonctionnelle du fait de la prise en charge de certaines fonctions par le côté sain.
  3. Une souplesse d’adaptation. En cas de problème, le cerveau cherche à tout prix à s’adapter.

Il n’y a pas que Gauche et Droite, du moins si formellement

Notre masse nerveuse regroupe aussi l’ensemble de nos nerfs et tissus nerveux, une grande partie se trouve aussi dans notre colonne vertébrale. Même si dans notre cas (hypnose) cette partie est moins intéressante, il ne faut pas l’oublier.

Il existe aussi des éléments très petits, qui par leur taille semblent insignifiants (Thalamus, Hypothalamus, …) mais qui sont fondamentaux.

Les progrès des neurosciences vont nous amener à reconsidérer notre vocabulaire. Nous pouvons continuer à utiliser les termes de cerveaux gauche et droit comme nous parlons de cerveau reptilien, cerveau limbique… à condition de préciser qu’il s’agit d’un langage métaphorique. Comme nous ne pouvons au détour de chaque phrase préciser que cette »appellation » est du domaine métaphorique, nous nous exposons à des critiques bien compréhensibles.

La structure et la fonction de ces deux « demi cerveaux »  tend à souligner les deux modes de conscience qui coexistent simultanément en chacun de nous. Bien que chaque hémisphère partage le potentiel pour de nombreuses fonctions, et que les deux parties participent à la plupart des activités, chez une personne normale, les deux hémisphères ont tendance à se spécialiser. – Robert Ornstein (1972)

Màj. 

Une étude récente a démontré que l’attribution des facultés Gauche/Droite de notre cerveau est bien contredite (en juin 2012, ce post était donc dans la bonne direction).

left-brain-right-brain-metaphor

Pour aller plus loin :

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *