shadow
Voici une suite de postulats qui décrivent  certain points et hypothèses à comprendre dans la relation entre le thérapeute et le patient.
  1. Le potentiel qu’ont les clients d’adopter des comportements appropriés, productifs et socialement valables est beaucoup plus grand que ne le croient la plupart des cliniciens.
  2. La fragilité psychologique de patients est grandement surestimée tant par ceux-ci que par leurs proches.
  3. Aussi graves ou chroniques qu’ils soient, les attitudes et les comportements incorrects, improductifs et antisociaux des patients peuvent être modifiés de façon radicale.
  4. Nos expériences actuelles jouent un rôle au moins aussi significatif, sinon plus, que nos expériences antérieurs ou celles de notre enfance dans le développement de nos comportements, de nos attitudes et de nos valeurs.
  5. Le comportement du client en thérapie reflète d’une manière assez précise la façon dont il se comporte dans ses relations sociales et inter-personnelles.
  6. Les gens sont sensés; l’animal humain est merveilleusement logique et facile à comprendre.
  7. L’expression de la haine et d’un joyeux sadisme de la part du thérapeute peut être très utile au patient.
  8. Les messages les plus importants entre les gens sont exprimés de façon non verbale.

Source : Thérapie Provocatrice …. qui développe en détail chacun de ces points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *