shadow

left-brain-right-brain-metaphorBien que la notion de cerveau ‘gauche’ et ‘droit’ semble bien connue,  la présence du conscient, de l’inconscient ou d’un esprit séparé et distinct  n’existe pas, ou en tout cas, c’est bien plus complexe que cela (l’un des articles les plus visités du site), je prends cela comme une métaphore utile pour mon travail en l’hypnose.

Et cela fonctionne très bien; une fois que le calibrage du patient est fait correctement.

  • Lorsque je dialogue et que je suis engagé dans ce qu’on appelle « un travail conscient », j’utilise des faits, de la logique et la raison. J’aime m’adresser au côté droit du patient, quite à me diriger plus près de cette oreille.
  • Quand je me glisse à « faire de l’hypnose », j’utilise des histoires, des suggestions, de l’imagination, le non-sens; bref, « le langage de l’inconscient ». Il m’arrive alors parfois (surtout si l’utilisateur est ‘auditif’), de me pencher à son oreille gauche afin d’accéder plus facilement à son côté ‘créatif’.

Il faut reconnaitre également que les deux « esprits » travaillent de concert, quand ils ne travaillent pas en opposition. 😉

Par exemple:

  • vous pouvez voir consciemment une personne debout sur un coin de rue. Votre esprit inconscient prend la photo de l’ensemble et passe par son archivage de souvenirs, et arrive avec une reconnaissance. Cette reconnaissance est alors envoyée à votre esprit conscient et vous « reconnaissez » un ami que vous n’avez pas vu depuis des années.
  • Vous rencontrez ou êtes présentés à une nouvelle personne. Plusieurs heures plus après, vous essayez de vous rappeler de son nom, mais en vain. Vous avez « oublié ». Vous luttez un moment, puis vous dites: « tant pis ». Plus tard, lorsque vous êtes occupés à d’autres tâches, le nom  « surgit » soudainement dans votre esprit (conscient). Vous n’étiez même pas informé du processus de « rappel du souvenir ». Il s’agit d’un exemple simple, mais descriptif, d’un processus inconscient. La solution était là, mais pas disponnible immédiatement.

 

cerveau

Le cerveau peut aimer et haïr en même temps, il peut être calculateur et irrationnel en même temps, il peut aimer les arbres  et profiter à l’infini de la lecture de  journaux et de magazine papier. Il dispose d’un hémisphère gauche et droit qui ne semble s’opposer seulement quand ils travaillent au détriment l’un de l’autre. » – Buzan et Dixon 1978

N’oubliez jamais que le cerveau est un tout, et que l’inconscient est présent dans chacune des hémispére, voir entre les deux, mais probablement de façon différente. L’inconscient protège et protégera toujours l’individu la meilleure façon qu’il « connaît », en fonction du cadre de sa réalité, de ses moyens disponible sur le moment, et ces règles seront alors suivies par l’esprit conscient et appliqué dans sa réalité.

 

De mon avis, notre structure de société repose beaucoup trop sur la logique, le cadre numérique conscient de notre expérience, et beaucoup trop peu sur l’expérience créatrice inconsciente. Certains théoriciens du cerveau ont estimé
que l’esprit conscient est capable de faire trois à cinq tâches à la fois, et seulement un ou deux quand elles sont importantes. En même temps, ils estiment que l’inconscient est capable de faire plusieurs milliers de tâches en même temps.

Je ne prétends pas que l’esprit conscient n’est pas important. Ce que je veux dire est que l’individu moyen a un esprit consciente  bien développé et un inconscient sous-utilisé. Nous avons été formés (certains pourraient dire «hypnotisés») pour ignorer ou déprécier ce processus. C’est comme si nous avions exercé et développé notre bras droit tout en permettant au bras gauche de dépérir. Trop souvent, une personne trouve un thérapeute qui lui conçoit un « programme d’exercice » pour développer davantage ce « bras droit » tout en espérant que l’osmose et l’équilibre se chargeront du bras gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *