shadow

1644145_4570969Extrait du livre Ordeal Therapy de Jay Haley.

« Le thérapeute est confronté à un problème assez fréquent en thérapie

Quand un couple marié arrive avec un risque de séparation le thérapeute peut encourager la séparation ou essayer de maintenir le couple ensemble.

Il est impossible de rester neutre et de n’influencer le couple dans aucune des deux directions, car chaque parole du thérapeute exerce une influence. Le thérapeute doit décider quelle direction il devrait essayer de les aider à prendre – soit séparés, soit ensemble. La position conservatrice est d’essayer en premier lieu de ressouder le couple. Si cela ne réussit pas, ils peuvent toujours choisir de se séparer. Bien que les thérapeutes aiment avoir la liberté de ne pas avoir à maintenir l’union du couple quand celui-ci est tellement malheureux ensemble, la position la plus utile reste de maintenir l’intégrité de la relation existante quand un couple qui vient en consultation habite encore ensemble. Si leur relation devient trop pénible, alors, bien sûr, l’option à choisir est la séparation. »

 

Cela n’engage que moi. Chaque parole du thérapeute à un poids et une signification pour le patient. Il est impossible d’être neutre, cela ne veut pas dire qu’il faut influencer le cours des choses, cela implique une bonne compréhension de la situation et de donner l’opportunité au patient d’exprimer ses envies, ses intentions, son objectif.

Lorsqu’un choix est à faire il doit être pris par le patient, et s’il n’en est pas capable (cela peut faire partie de son problème), il faut alors lui expliquer pourquoi un choix peut être plus approprié qu’un autre.

Dans tous les cas les mots sont des outils. Le thérapeute doit se comporter comme un artiste peintre à qui l’on commande une toile. Le résultat doit respecter la commande et les goûts du client, à lui d’y mettre son savoir-faire et sa créativité.

11178287-the-creation-of-adam

 

Note concernant l’ouvrage: Jay Haley, élève de Milton Erickson pendant dix-sept ans est le fondateur de la thérapie familiale et un des pionniers de la psychothérapie moderne, suite à la mise au point de la thérapie ordalique (ou thérapie brève). L’ouvrage présente 12 patients en difficulté. Jay Haley y décrit la situation des patients et les solutions de guérison apportées par la thérapie. Je le recommande chaudement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *