shadow

leadershipVoici un extrait de la formation « leadership en des temps incertains » de Robert Dilts , organisée par Ressources.be , d’autres viendront.

La thérapeute familiale Virginia Satir avait l’habitude de poser deux questions à ses clients.

La première question est : « qu’est-ce que vous ressentez ?« . Le client répond par une réponse qui indique un sentiment: « Je me sens en colère, triste, coupable » (ou tout autre sentiment difficile).

Ensuite Virginia posait une deuxième question: « comment vous sentez-vous par rapport au fait de ressentir cela ?« . La réponse à cette deuxième question est très importante et détermine en grande partie l’impact et le sens qui lui sera attribué. Ressentir de la curiosité ou du plaisir par rapport au fait de se sentir en colère est très différent de se sentir coupable ou frustré par rapport au sentiment de colère.

C’est le second sentiment qui détermine combien nous arrivons à rester présents et à accueillir le premier sentiment.

 

Quand vous n’êtes pas conscient DE , …. vous n’avez pas de choix pour travailler AVEC.

Le fait de reconnaitre quelque chose, permet de créer comme un second niveau de travail. Il est alors possible de travailler avec cette relation, et ensuite d’accueillir le sentiment initial, sans jugement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *