shadow

douteIl ne faut jamais faire 100% confiance dans les gens, mais je crois qu’il vaut mieux donner aux gens le bénéfice du doute plutôt que d’être cynique au sujet de tout et de tous. Si vous ne connaissez pas vraiment quelqu’un, vous devez supposer qu’il est une bonne personne jusqu’à preuve du contraire. Il ne s’agit pas d’être naïf, bien sûr, il y a de mauvaises personnes qui ne font que des choses égoïstement et ne se soucient pas du bien-être des autres – ces gens existent vraiment. Mais il est important de reconnaître qu’ils sont une minorité. La plupart des gens veulent juste profiter de la vie et être heureux, même s’ils ne savent pas toujours quelle est la meilleure façon d’y arriver. Si vous avez de bonnes raisons ou des preuves pour croire que quelqu’un est une personne mauvaise et égoïste, alors soyez prudent, essayez de ne pas interagir avec eux. Fuyez-les. Pour les autres, donnez leur le bénéfice du doute, considérez qu’ils sont de bonnes personnes, même quand ils font des erreurs ou des choses terribles. À la fin, cela va travailler plus en votre faveur. Donner aux gens le bénéfice du doute permet de ne pas être déçu en permanence et cela évite d’être cynique envers tout le monde et d’être blessé 100% du temps. Êtres toujours sceptique et cynique envers les autres empêchent de lier des contacts et des liens d’amitié ou de confiance. Aborder la vie avec cette attitude est finalement une situation perdant-perdant. Vous devenez trop anxieux et paranoïaque – et donc vous êtes toujours « sur vos gardes ». Voici les bonnes raisons que vous devriez faire plus d’efforts pour donner aux gens le bénéfice du doute:

1. Nous avons tendance à surestimer les facteurs internes ou externes lors de l’observation des actions d’autrui.

Quand quelqu’un fait une erreur ou fait quelque chose que nous trouvons épouvantable, nous avons tendance à croire que cela est causé par leur personnalité, et non leur situation. C’est ce qu’on appelle en psychologie l’erreur fondamentale d’attribution. Pour surmonter cette distorsion, nous devons nous demander honnêtement:

  • Si j’étais à la place de cette personne, avec leurs connaissances et leurs expériences, aurais-je agi différemment?
  • Quels sont les facteurs environnementaux qui peuvent avoir influencé les actions de cette personne dont je peux ne pas avoir été au courant?
  • Pensez-vous que la plupart des gens se comporteraient de cette façon, s’ils étaient dans une situation semblable?

Pratiquer l’empathie grâce à une technique connue de « changement de perspective » peut vous aider à répondre à ces questions et améliorer votre capacité à comprendre pourquoi les gens peuvent agir comme ils le font. En prenant le point de vue des autres en considération, vous acceptez qu’il puisse y avoir des facteurs qui ont pu influencer leur comportement. En faisant cela, vous apprenez à donner plus facilement aux gens le bénéfice du doute.

2. Nos croyances sur les gens peuvent créer une sorte de prophétie auto-réalisatrice

À bien des égards nos convictions et attentes concernant le monde peuvent devenir une boucle de rétroaction positive pour les résultats que nous obtenons dans la vie – ce qui est particulièrement vrai pour nos relations. Vous allez dans une interaction sociale en vous attendant à ce qu’une personne se comporte d’une certaine façon, et vous agissez ainsi afin que cette attente devienne réalité. Par exemple, vous pensez que quelqu’un est une personne amère et égoïste, et vous allez dans une interaction déjà fermée et limitante. Ensuite, la personne agit et cela marque vos attentes, et vous concluez: « Vous voyez? Cette personne est une personne amère et égoïste ». Mais peut-être qu’il aurait agi différemment si vous êtiez entré dans l’interaction sans ces préjugés. Nos vies sociales sont une abondance de ce genre de croyances auto-réalisatrices – à la fois positives et négatives. C’est pourquoi donner aux gens le bénéfice du doute est un moyen efficace d’inverser le cercle vicieux du cynisme. Vous seriez surpris de voir combien vous pouvez faire évoluer vos relations une fois que vous changez d’abord vos croyances et les attentes sur vous-même et les autres.

3. Cela nous apprend à nous pardonner nos propres erreurs.

Donner aux autres le bénéfice du doute vous permet de vous donner aussi le bénéfice du doute. L’importance de pardonner aux autres et d’être dans la compréhension des actes des autres, même si nous ne sommes pas toujours d’accord avec eux. Cette porte de pardonner aux autres est souvent la même porte qui permet d’être plus indulgent envers nous-mêmes. C’est parce que quand nous ne donnons pas aux gens le bénéfice du doute, que nous sommes souvent obligés de considérer nos propres actes avec rigueur. Pires encore, nous devons faire face à notre propre hypocrisie et dissonance cognitive lorsque nous commettons des erreurs similaires et nous essayons de les justifier. Être doux dans vos jugements envers les autres vous permet d’être plus doux dans vos jugements envers vous-même. Essayez de vous concentrer davantage sur la compréhension de quelqu’un et ses actions, plutôt que de les étiqueter comme une personne foncièrement mauvaise et négative.   Sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=eK0NzsGRceg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *