shadow

angel_of_life_by_alexgroseth-d370jljLes gens me posent souvent des questions sur les différences entre l’auto-hypnose et la méditation, les avantages de chacun et ce qui les relient.

J’ai joué un peu avec les deux disciplines au cours de ces dernières années (surtout l’hypnose et l’auto-hypnose), et j’ai commencé à distinguer des choses intéressantes et des relations étroites. Fréquentant des personnes pratiquant la méditation de façon assidue, j’ai pu comparer mon ressenti et mes observations.

Pour faire simple :

  • La similarité primaire: Les deux sont des moyens de modifier la conscience pour une croissance positive et / ou changement.
  • La principale différence : L’hypnose est généralement axée sur le changement ou la reprogrammation de certaines habitudes ou ancrages et / ou la réalisation d’objectifs , alors que la méditation se concentre plus généralement sur le centrage, devenir plus conscients, atteindre la pleinitude , grandir spirituellement , et / ou de devenir plus « éclairé ».

Bien que cette information soit utile, la question qui devrait être posée est plus: « Comment peut-on intégrer l’un au bénéfice de l’autre? »

Et puisque c’est un blog qui parle de l’hypnose , la question devient finalement : « Comment la pratique de l’auto-hypnose peut-elle grandement améliorer la méditation ? »

hypnosis-vs-meditation

Donc, voici 3 conseils sur l’usage de l’auto-hypnose que vous pouvez utiliser pour renforcer votre pratique de la méditation.

1 – Le compte à rebours

La plupart des méditations commencent par une certaine forme de détente et de mise au point. Ne serait-il pas agréable d’entrer en méditation, de façon systématique, et rapide ? Un compte à rebours permet cela exactement !

Un compte à rebours est un processus en hypnose et en auto-hypnose qui vous permet de simplement compter à rebours pour entrer dans un endroit plus paisible et détendu de l’esprit et du corps.

Une des méthodes les plus courantes est le décompte de 3 à 1 (que j’ai appris de la méthode Silva).

Respirez profondément, détendez-vous, et remarquez vous-même comment vous entrez dans un lieu plus paisible au fur et à mesure que vous décomptez de 3 à 1 .

3….3….3….2…..2….2….1…..1…..1….

Vous pouvez également compter de 10 à 1 , 25 à 1 , voire 100 à 1. (Note : L’inverse marche aussi, c’est juste un support à votre croyance et à ce qui vous permet de mieux lâcher prise).

Quelques exemples :

10 …. 9…… 8 …… 7……. 6 …… 5…..

1..1..1……..2..2..2…….3..3..3

1……2…..2…..3…..3……3……4……4…..4….4

L’instructeur en méditation Taoïste, Mantak Chia, recommande un exercice qu’il appelle le « Souffle de siècle », où l’on se concentre sur comptage de 100 respirations détendues et profonds … Pourquoi ne pas le faire, tout en comptant à rebours à partir de 100 et, constater vous-même que vous sombrer dans un lieu de plus en plus paisible, neutre et  puissant pour votre méditation ?

Comme beaucoup de choses, au début, vous faites tout ce qui est nécessaire pour obtenir le résultat escompté, et cela nécessite un effort important. À long terme, cependant, « moins c’est plus ». Vous pouvez faire de moins en moins afin de « faire de plus en plus », voir « davantage ». Chaque fois que vous pratiquez vous allez constater que vous allez pouvoir obtenir plus et aller plus loin avec le même compte à rebours, voire même aller plus profondément avec moins de décompte.

2 – Fractionnement de la pratique

Simplement expliqué, le fractionnement est la tendance de la conscience de pouvoir faire l’expérience de quelque chose de plus profondément chaque fois que vous revenez à lui .

A chaque fois que nous entrons dans cette expérience, et qu’ensuite nous nous forçons de revenir en arrière, afin de mieux replonger, nous pouvons aller un peu plus loin dans l’expérience.

Par exemple, si vous souhaitez pratiquer le ‘Zazen’, vous remarquerez peut-être que vous pouvez compter un peu plus loin, tout en restant concentré chaque fois que vous pratiquez .

Notre esprit fonctionne un peu comme nos muscles. Si vous faites une flexion, relâchez l’étirement, puis revenez à nouveau à la tension … vous serez en mesure d’aller un peu plus loin à chaque fois. La seule différence est que notre esprit ne possède pas les limites physiques qu’ont nos muscles.

C’est un principe puissant et important à maîtriser dans toutes les pratiques de votre vie ;  dans le cadre de la méditation, vous pouvez l’utiliser pour aller dans un endroit beaucoup plus profond et ce beaucoup plus rapidement.

Lorsque vous êtes méditant, imaginez sortir de la méditation, puis replongez-vous à nouveau un peu plus profondément dans la transe. Revenez encore une fois, et puis allez plus loin à nouveau dans votre état de méditation.

Par l’utilisation de la méditation Zazen mentionné précédemment, vous pouvez compter aussi loin que vous le pouvez, tout en maintenant le cap, puis vous êtes capable de vous détendre et laisser aller pendant un moment. Comptez ensuite un peu plus loin (à partir de 1 à nouveau) tout en maintenant la mise au point et le focus interne, ensuite détendez-vous et laissez-vous aller à nouveau.

Si vous pratiquez cette technique, vous remarquerez que vous pouvez aller glisser progressivement plus loin, plus rapidement et plus profondément dans cet état de méditation !

Un hypnotiseur et célèbre coach de développement personnel, Vince Kelvin, aime à appeler cette technique « L’effet du dauphin ». Votre conscience est un peu comme un dauphin qui vient à la surface pour respirer, puis s’enfonce dans l’océan, puis elle retourne pour plus d’ air, puis plonge plus profondément dans les profondeurs de l’océan pour continuer à jouer .

3 – Convaincre votre esprit subconscient

L’évolution et la lenteur à atteindre des sommets de transe lors des premières phases de la pratique, font que les parties les plus profondes de votre esprit (votre esprit subconscient) ne sont pas encore convaincues que ce n’est plus qu’une nouvelle distraction qui sera vite oubliée .

Alors, comment rapidement pouvez-vous vous convaincre vous-même de votre sincérité ?

J’aime regarder cela en termes de cohérence et d’intensité . Il est bon de commencer avec le plus de cohérence possible. La Méthode Silva conseille :

  • Pratiquer une fois par jour est bon, pratiquer deux fois par jour est grand, et pratiquer trois fois par jour est excellent. Lorsque vous avez une base solide de cohérence, vous pouvez commencer à construire dessus avec plus d’intensité .
  • Pratiquer pendant 5 minutes est bon, pratiquant pendant 10 minutes est grand, et de pratiquer pendant 15 minutes est excellent.

Commencez avec une simple méditation de 5 minutes une fois par jour c’est très bien … restez juste cohérent avec votre accord ! Peu à peu, vous pouvez commencer à pratiquer plus souvent. Ensuite, vous pouvez commencer à ajouter plus d’intensité, mais pas trop.

En fin de compte, vous pouvez vous plonger dans autant pratique que vous le souhaitez, tout en gardant du plaisir (afin d’éviter l’épuisement) .

En d’autres termes, plus vous mettez d’amour et de passion dans votre pratique, et ce, sur le long terme, plus vous serez en mesure de l’utiliser et d’en profiter. Plus vous prenez du plaisir dans votre pratique , plus vous en aurez des bénéfices.

Une autre façon de regarder cela se résume par une phrase célèbre :

« Les petites engagements conduisent à de grandes prouesses. »

Chaque petit engagement à pratiquer construit un peu plus d’élan … et après un certain temps, la pratique plus sérieuse de la méditation devient plus juste et  se place  en accord avec vos envies et vos besoins, simplement et efficacement. En harmonie.

Alors que vous continuez à travailler et à pratiquer la méditation, vous êtes désormais capable de mettre en les conseils efficaces de l’hypnose. Renforcez-les et regardez à quelle vitesse vos résultats s’améliorent !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *