shadow

Cette fois-ci, je détaille la partie « Soyez universel » de la thérapie provocatrice.universel

« Puisqu’on ne peut être universel en sachant tout ce qui se peut savoir sur tout, il faut savoir peu de tout. » – Blaise Pascal

Les processus de pensée du patient poursuivent différents objectifs: fixer des buts, motiver, mémoriser, décider… dans cette approche je souhaite délibérément prendre la pensée du patient, et la propulser à un niveau macrocosmique ou universel, tout en gardant son essence initiale, « regardons le tableau dans son ensemble ».

Il y a deux niveaux possible dans cet élargissement de la vision:

  1. Le contenu reste le même, c’est une excellente stratégie pour changer le « cadre » du problème.
  2. Une autre façon de le faire est d’utiliser des images et des concepts qui dénotent un point de vue plus large, plus universel, comme le karma, le destin, le « c’est comme ça ».

En PNL c’est ce qui est appelé « Chunk UP », c’est-à-dire un processus qui permet d’élargir le cadre, généraliser une situation ou un événement. En recomposant, on regroupe une série d’éléments pour constituer un ensemble plus vaste, ou on hiérarchise. Cette pomme appartient à la classe des fruits. L’outil linguistique qui permet ce découpage vers le haut est le « Milton Modèle ».

Dans mon cas précis, pas de provocation dans le dialogue ou l’approche, mais plutôt mettre la problématique dans un niveau tellement ‘haut et large’ que le patient peut rentrer en transe afin de créer la vision nécessaire vision. De la pomme, je passe au dieu créateur, ou à l’ensemble des pommes, ou à toute leurs variétés.

Comme Milton Erickson disait: le patient perd son cadre habituel de référence, il n’est plus en phase avec sa perception. « Ce qui fonctionne dans une conversation normale ne fonctionne pas ici ».

En thérapie, et surtout avec un état hypnotique, changez le ton de votre voix, et passez les suggestions, dites des vérités très abstraits comme « Les gens savent ce qu’ils ressentent à l’intérieur d’eux-même, profondément » où tout ce qui est approprié pour le patient.

Il est important de noter que dans ce moment où vous n’êtes pas provocatif, vous donnez des suggestions directes d’une manière sérieuse (sans humour ou allusion).

Etre provocatif, c’est aussi savoir faire le caméléon, retourner sa veste de thérapeute, tout en restant thérapeute, au moment le plus opportun, et provoquer le changement. Différent, maintenir l’émotion, permettre le changement, garder le respect, rester bienveillant, mettre de la variation.

« L’univers de chacun est universel. » – Eugène Ionesco
« L’histoire universelle est le progrès dans la conscience de la liberté. » – Friedrich Hegel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *