shadow

Valeurs et croyances, souvent confondues, ne sont pas de même nature. Les premières concernent le bien et le mal, les secondes le vrai et le faux.

« Ce n’est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël: leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes. »

L’origine ?

Les croyances et les valeurs ne sont pas innées. Un bébé n’a pas de croyances ni de valeurs nettement organisées. Nous les acquérons en grandissant. Nous grandissons comme une éponge, et nous prenons généralement ce qui vient, ce qui est plausible .  Par exemple :

  • Les expériences d’empreinte (même religion que la famille);
  • La modélisation inconsciente (copier le comportement des autres, fumer une clope pour faire comme les autres, qui semblent heureux ou plus ‘mature’);
  • Le retour d’information (feedback : papa/maman qui disent « c’est bien », »c’est nul », « continue », je suis fier de toi »)
  • Les expériences répétitives (à force de le faire, on y croit, à force de se faire casser on y croit aussi);
  • Les autres (les personnes que nous rencontrons ont parfois des valeurs que nous pensons meilleures et nous les copions);
  • Les expériences de référence (un ami meurt d’un cancer, ou dans un accident de moto);
  • Le rôle de modèles (le look d’un acteur, l’attitude d’un chanteur,  sa démarche, son comportement visible);
  • La société dans laquelle nous vivons (dur de travailler dans une entreprise qui est à l’ opposé de ses valeurs);
  • Les médias qui véhiculent des « idées »  diverses (c’est beaucoup plus invasif que vous le croyez – gros danger pour nos croyances et de fait provoque une distorsion des valeurs).

Les croyances et les valeurs ne sont pas immuables. Nous agissons souvent comme si elles étaient des faits, alors qu’en réalité elles ne sont que des perceptions. Elles changent naturellement avec le temps.

Croyances

« Nous recevons tous au berceau les croyances de notre tribu en tatouage ; la marque peut sembler superficielle, elle est indélébile. »

Tout va bien.

Tout va bien … avec des valeurs fortes à la base, les croyances, les craintes et les peurs peuvent exister , la stabilité est bien présente.

Les croyances peuvent être des forces positives dans la vie d’une personne mais elles peuvent aussi être limitantes. Beaucoup ont eu l’expérience à l’école de s’entendre dire par un professeur qu’ils étaient incapables de dessiner, de chanter, de danser, de réfléchir etc. Ils les ont cru et ont cessé tout effort. Malheureusement, quand on croit à une chose on agit de manière à l’avérer. De nombreuses croyances limitantes proviennent d’un déficit de compétence, c’est-à-dire que les personnes ne savent pas comment faire quelque chose. Il suffit souvent de se former, d’apprendre pour que la croyance change spontanément.

N’oubliez jamais, les croyances limitantes font reculer les personnes ou les empêchent de faire quelque chose.

Parfois, quand on les examine avec objectivité, les croyances changent spontanément. Mais pourquoi laisser cela au hasard ? On peut choisir de nouvelles croyances à n’importe quel moment de notre existence.

Nouvelle croyance : Changer ou comprendre ses croyances, c’est une aventure extraordinaire. Presque un jeu.

Priorités

Les priorités sont des éléments considérés comme importantes dans un contexte particulier. Ce sont les raisons ultimes pour lesquelles nous faisons les choses, les récompenses que nous cherchons finalement à obtenir. Par exemple au travail ces priorités peuvent être : défi, travail d’équipe, succès, diversité…

Valeurs

Imaginez simplement ce que serait votre vie si rien ne vous intéressait. Pourquoi feriez-vous quelque chose ? Quelle en serait votre motivation ?
Les personnes qui savent ce qui est important pour elles font preuve en général d’une réelle détermination, ce qui agit comme un moteur pour les conduire vers leur but.
Toutes les choses que vous voulez faire sont des moyens d’actualiser vos valeurs. Au niveau le plus haut, cela concerne la sécurité, l’indépendance, l’épanouissement personnel, l’acceptation d’autrui.

En général, nous ne choisissons ni nos valeurs ni nos priorités. Nous les absorbons en quelque sorte par hasard et non par choix. Mais nous pouvons les remplacer.

Nouvelle croyance : Changer la priorité de ses valeurs est l’un des changements les plus puissants que vous puissiez faire.

20140415_201355

Quelques problèmes ? Si vos valeurs reposent sur vos croyances, rien ne sera stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *