shadow

plusDans cette approche, je proposer sans cesse que le patient continue et reste dans son comportement « coincé ».

Note : Le cadre de cette technique est adapté aux « croyances limitantes ». Cette technique comme les autres techniques de la thérapie provocatrice est utilisée en combinaison avec les autres techniques, jamais seule.

Le praticien devra sans cesse penser à tous les avantages du maintien du problème. Ce processus peut se pratiquer au cours du travail en hypnose ainsi que se poursuivre dans la communication consciente. Le praticien se doit d’utiliser un langage riche en informations sensorielles et doit exagérer la problématique afin de  provoquer le client. Ce dernier, une fois qu’il atteint son seuil de tolérance fera normalement bouger ses croyances et trouvera ainsi un nouveau sentiment de liberté.

Evidemment, le praticien se doit de s’assurer que le respect du patient ainsi que le rapport sont impeccables tout au long de cette étape délicate. Je n’ai jamais dit que c’était facile.

 

gavage

Il est essentiel de garder cette position « d’état bloqué » le plus longtemps possible, en fait c’est une saturation indigeste qui fait que le patient va devoir se rebeller, non pas contre vous, mais contre sa propre croyance limitante.

S’il cède, assurez-vous bien de sa propre conviction. Cela doit être un changement qui peut justifier, et non un signe qu’il a cessé de lutter dans son raisonnement. Challengez-le, mettez-le en doute, quitte à lui proposer de garder son ancienne croyance.

Croyez-moi, cela produit habituellement l’état souhaité de confusion et crée ainsi un pont vers le changement.

Comments

  1. Gaetan    

    Intéressant, JS.
    Utilises-tu cette technique sous hypnose, ou avec l’EFT ?
    Sous hypnose, la personne ne pouvant parler, comment fais-tu pour savoir à quel moment tu peux arrêter ?
    J’utilise toujours un peu ce contraste dans mes séances d’hypnose, mais c’est toujours un passage relativement court.
    En coaching, on a l’habitude de poser la question : comment ce sera dans 1 an si vous ne changez pas ? Que ressentirez-vous ?
    Cela crée déjà pas mal de motivation 😉

    1. Jean-sebastien Op de Beeck    

      Hello Gaetan,

      Je suis étonné de ta question. Une personne sous hypnose est tout à fait capable de parler, tant qu’elle n’est pas dans un état de coma hypnotique ( Esdaile / Ultra). Si seul le signaling est possible, il ne faut pas utiliser cette technique, car elle nécessite de l’intéraction. Une trance légère suffit pour activer ce pont vers le changement.

      Avec l’EFT, aucun problème, tant que cette phase ne reste qu’un élément parmi d’autres durant la séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *