shadow

IMG_20140822_095607

Les mots, sont comme la pluie, les gouttes qui tombent sans cesse usent le rocher.

Chaque mot compte et plus encore il se doit d’être pure pour ne pas ternir la personne que nous arrosons de nos paroles.

Que votre parole soit impeccable.

(Je vous invite à retrouver les 4 accords Toltèques de Miguel Ángel Ruiz)

Dans le cas précis, je souhaite insister sur:

  1. Répétion = ancrage
  2. Répétition = renforcement des croyances

Combien de fois n’avez-vous pas entendu :

  • Tu es con,
  • Tu es fainéant,
  • Tu es bon à rien.
  • Ce gosse n’écoute jamais.
  • Il n’y arrivera pas
  • La vie est triste,
  • Il fait moche,
  • Je ne suis pas belle,
  • Je n’ose pas,
  • J’ai peur de …
  • Je suis trop gros, trop grosse,
  • Je suis fatiguée,
  • La vie ne m’a pas fait de cadeau,

Il ne faut pas ignorer la réalité, il y a certainement du vrai dans vos paroles et dans vos pensées, mais dans certains cas ce sont juste des projectiles qui impactent votre vie.

Une parole impeccable est donc une parole qui ne nous nuit pas. Ce qui signifie non seulement s’abstenir de se juger, de se critiquer, de répéter à son encontre les propos désobligeants d’autrui, de nettoyer son langage des termes et expressions négatifs comme « Ça me tue », « J’en ai plein le dos », ou même « C’est trop bien » [pourquoi trop ?], etc. Mais d’éviter aussi tout usage de la parole qui nuise à autrui : médisance, jugement, critique, calomnie, etc.

Pourquoi ? Parce que tôt ou tard ces paroles – même dites en toute discrétion – atteignent leur cible puis nous reviennent.

Dites la même chose, mais en formulant la phrase en commençant avec le ‘je’, puis tournez votre phrase (et votre pensée) d’une façon telle que cela n’est ni agressif, ni accusateur, ni réducteur.

Changez le regard, changez les mots.

 

Pour aller plus loins … les trois tamis

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *