shadow

10502360_10152697659986410_2626769680347636500_n« J’existe. c’est OK. »

La pleine conscience, c’est aussi quand votre voiture vous indique que votre jauge de carburant est proche du néant.

Idem lorsque votre smartphone est à 3% de batterie et pas de chargeur a portée de main.
Chaque geste, chaque action, est alors pensé, méticuleusement quantifié, et tout se fait comme si chaque respiration avait un impact sur cette possible catastrophe théorique.

« J’existe. c’est OK. »

  • Pleine conscience de notre fragilité;
  • Pleine conscience de notre dépendance;
  • Pleine conscience de l’importance du moment;
  • Pleine conscience de l’impact de nos actes;

Exister, même pour quelque chose de futile.

« J’existe. c’est OK. »

La pleine conscience, c’est quand une explosion vient de se produire et que nous pensons à nos proches, déconnecté de nos actions, re-connecté à ceux que l’on aime.

Une fois le carburant retrouvé, une fois le chargeur branché, une fois rassuré, nous repassons en mode automatique, insouciant du moment, gaspilleur de l’instant sacré.

« J’existe. c’est OK. »

Faites-le, dites-le, de temps en temps, reconnectez-vous à votre batterie et à votre jauge émotionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *