shadow

Le Shiatsu est une discipline pour laquelle j’investis une partie de mon temps, non pas pour le pratiquer tel quel en cabinet, mais avant tout pour moi, et cela s’en ressent sur ma pratique thérapeutique.

Alors pourquoi en faire un article ? Eh bien, je pense que c’est quand même très complémentaire à ma discipline de vie et de praticien.

« Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique. »
de Roland Barthes

Ce que cela m’apporte

Cela fait maintenant 2 ans que je me forme et que je pratique le Shiatsu. Au  tout début par curiosité et ensuite pour toutes les raisons suivantes:

  • Me faire plaisir, sans toujours parler boulot, et rencontrer des gens sympas.
  • Apprendre une discipline qui nécessite de la rigueur,
  • Améliorer mes compétences tant sur le ressenti, tel que le toucher, le contact avec l’autre, le fait d’avoir une meilleure qualité des pressions,
  • Me « centrer » et utiliser mon ‘Ki’ tant dans le mental que le ressenti physique.
  • Faire une activité ‘sportive’. Ce n’est pas de l’Aïkido, ni du marathon, mais le shiatsu nécessite un entrainement et un travail en résistance musculaire, un équilibre de la posture et une précision dans le geste. Les weekend commencent chaque jour par environ 15 minutes de ‘méditation’, en fait un centrage, puis de 30 minutes à une heure et demi de Do-In . S’ensuit la pratiquer tout le reste de la journée, dans des postures qui se doivent d’être adaptées et au ras du sol, sur tatami.
  • Connaitre mieux mon corps, mes sensations et me connecter à chacun de mes muscles et de mes nerfs. Etre aussi capable de travailler plus d’une heure à genoux, sans souffrance, tout en restant concentré sur le ressenti de l’autre, sans interférer avec mes propres sensations.
  • Connaitre mieux mon ‘énergie’. Comme dit précédemment, trouver et utiliser mon ‘Ki’, puis développer mon ressenti afin de mieux ressentir l’autre et ainsi mieux ‘diagnostiquer’.
  • Le toucher. Le toucher est quelque chose que nous avons connu, étant bébé ou enfant, et ensuite plus rien. Notre société est assez frileuse du contact physique en dehors de la sphère intime. La pratique du Shiatsu, tout comme lors de la pratique d’un massage, active le contact avec l’autre, dans l’harmonie, du sommet de la tête, jusqu’à l’extrémité des orteils. Une pratique sans gêne, sans obstacle, avec une intention sereine et simple, dénuée de toute idée en rapport à l’autre, juste du respect et de l’écoute via le toucher.

Et l’autre dans tout ça, il y gagne quoi ?

  • Mon rapport a l’autre, en tant que personne de chaire et d’émotions est grandement amélioré. Nous ne sommes aussi un corps, une enveloppe qui est souvent mal équilibré, et qui souffre à l’intérieur. Soigner l’âme et la pensée passe dorénavant aussi par la prise en compte du corps et de ce qu’il exprime.
  • Mon diagnostic en est aussi grandement amélioré, ce qui me permet d’être plus efficace et d’aller plus précisément au but, ou de choisir mieux mes questions.  Pas besoin de faire du Shiatsu durant une séance de thérapie.
    • Toucher, soupeser. Presser parfois un point peut confirmer une pensée. Ou déclencher enfin l’abréaction.
    • Observer, regarder le patient qui se touche et se tortille alors qu’il exprime ses mots et son histoire, permet de deviner les points stimulés de ses méridiens.

 

Et l’hypnose ?

Le centrage sur le ‘Ki’ lors des pressions est essentiel. La mise en transe et des plus utilise à ce moment. Cette transe reste légère et discrète, mais aide grandement au centrage et à la mise dans une bulle où seuls le praticien et le patient sont présents.

Pratique le Shiatsu et définitivement un atout. Si vous êtes thérapeute du verbe et de la voix (psy, hypno, …) ; je vous recommande de pratiquer une discipline plus ‘physique’ ou de ‘contact’, comme le Shiatsu, les massages, ou même le kinbaku shibari pour les plus extrèmes, ceci afin de ne pas laisser de côté cette partie physique qui est en vous, la beauté du geste et du contact avec l’autre. Même si vous ne désirez pas en faire un usage professionnel.

Shiatsu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *