shadow

« L’hypnose offre tant au patient qu’au thérapeute un accès aisé à l’esprit inconscient du patient. Elle permet de s’occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité, et elle autorise l’identification de ces éléments de l’expérience de vie d’un individu qui ont de l’importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l’attention requise si l’on souhaite obtenir des résultats thérapeutiques. Seule l’hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l’inconscient, que l’histoire de la psychothérapie a montré être d’une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité. » – Milton Erickson

Cet article décrit de façon illustrée ma compréhension  de ce qu’est l’hypnose et comment se produit le contournement du ‘facteur critique’ (tiré du travail de John G. Kappas). A ce jour, j’adhère à cette  possible vision. Il est important de comprendre que ceci une représentation symbolique.

Imaginez que ce cercle soit votre esprit  (mind).

Esprit primitif / cerveau reptilien

Aussi appelé subconscient (Français)

Nous sommes né avec un instinct primitif incluant des éléments tels que la peur de tomber, la peur de bruits forts, contenant aussi certaines réactions de survie telles que SE BATTRE, AFFRONTER ou bien PRENDRE LA FUIR, ESQUIVER (fight or flight). Ces réactions de base font partie de l’ESPRIT PRIMITIF (the Primitive Mind). Nous somme dans le ‘cerveau reptilien’.

Le reste étant dans l’attente d’être remplis.

Inconscient.

Appelé subconscious  (en Anglais).

Tout au long de notre petite enfance et de notre enfance, notre esprit ressemble à une éponge. Nous apprenons par l’identification et l’association. Notre esprit absorbe tout que nous connaissons, bon ou mauvais. Nous apprenons que nous aimons les caresses et les baisers et que nous n’aimons pas être puni. Quand nous sommes petits, nous avons tendance à croire à peu près tout ce que nous voyons ou entendons, si c’est vrai ou faux. Quelqu’un peut nous dire que le ciel est bleu ou que nous sommes un mauvais garçon (ou une fille) et nous le croyons. Toutes ces pensées positives et négatives et idées deviennent notre “perception” ou notre façon de vivre et ils sont conservés dans le Inconscient. Ces “perceptions” sont responsables de nos habitudes de pensée et de conduite. Nous y retrouvons aussi notre système de croyances inconscient et c’est là que sont aussi prise les décisions instinctives ou les actions et les actes automatiques. D’ici viennent aussi les lapsus et les rêves.

Il est vif, connecté à tous les capteurs disponibles (yeux, oreilles, peau, température, vibrations, énergie, organes, …) et collecte plusieurs millions d’informations en simultané. Il reçoit l’information, mais ne réfléchi pas;  il se repose sur ses mécanisme automatiques qui trient (ok, pas ok, danger, rassurant, bon, mauvais, …) .

Le Conscient

L’esprit « conscient » est la partie de notre esprit qui contient notre logique, notre capacité analytique, la raison, nos prises de décisions ‘réfléchies’ et volonté.

Il est connecté au monde extérieur au travers des capteurs utilisés par l’inconscient. D’où notre perception limitée et filtrée du monde qui nous entoure.

Nous y retrouvons aussi nos croyances conscientes. C’est la partie où s’opère la réflexion et la logique.

Le conscient est lent, ne sait pas traiter simultanément plusieurs pensées (on dit maximum entre 3 et 8), à cause du filtre du facteur critique.

On estime que l’inconscient constitue jusqu’à 88 % de l’esprit, voir plus. Le conscient représente environ 12 % de l’esprit. Nous pouvons décider avec notre esprit conscient que nous voulons changer la façon dont nous faisons les choses. mais sans l’accord de notre inconscient cela devient très difficile. Si les 12 % vont à l’encontre des 88 %, devinez qui gagne ?

Facteur critique

J’aurais pu en parler plus tôt. Le facteur critique (critical mind) se trouve comme un filtre entre le conscient et l’inconscient.

Alors que nous devenons plus âgé, entre 1 et 8 ans, nous développons notre facteur critique (Critical Mind). Ce facteur critique agit comme un filtre. Quand nous faisons connaissance avec quelque chose de nouveau, nous le comparons avec que nous connaissons déjà. Si cette nouvelle pensée ou idée est liée à ce que nous savons déjà, nous avons alors tendance à l’accepter et cela fait partie de notre “perception” normalisée ou de notre façon de vivre. S’il y a un conflit, nous avons tendance à rejeter les nouvelles pensées.

Ce facteur critique est fortement lié à la pratique de l’hypnose.

L’hypnose

L’hypnose est un état, induit par une technique. L’hypnose est la voie par laquelle nous pouvons ouvrir un passage au travers du facteur critique (en le contournant, ou en le saturant) pour que nous puissions entrer et changer une réponse qui aurait été négative en un état positif. En changeant la programmation de l’inconscient, nous pouvons faire des changements dans nos pensées et nos habitudes qui nous aideront à accomplir nos buts. En réalité le changement s’opère en dés-hypnotisant (changeant le programme) de la personne.

C’est là qu’il est possible d’accéder à ce monde, fainéant au changement (si pas de bonne raison, pas de changement), parlant et s’exprimant au travers de  métaphores et des symboles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *