shadow

Ce texte illustre la stratégie mise en place par certains de mes patients. Il raconte la dégringolade de leur vie, avec ses tentatives désespérées et souvent inefficaces, qui font croire qu’il y a une solution alors qu’il n’y a pas d’écoute de ses propres besoins.

Je vais voir le médecin et il me prescrit quelque chose. Si vraiment cela semble mal aller, les doses sont importantes,
Cela ne va toujours pas mieux, je vais me faire faire une irrigation du colon, il parait que cela fonctionne bien,

Je fais voir un radiesthésiste, qui effectivement me dit que j’ai quelque chose qui ne va pas,
J’en parle à mon gynéco, mycoses ?
J’ai vu sur l’Internet qu’il faut se gaver de Vitamine C, de jus, et je me lance dans une cure sur plusieurs semaines. Mon corps a mal. Je ne m’en rends pas compte.
Un autre médecin, Fibromyalgie ? Médication.
Un matin je ne sais plus me lever. Congé maladie.

2015-02-18_135448

Je vais mal.
Mon couple ? Mon travail ? Aucun rapport avec ma santé ! Déni.

Je cherche encore sur Internet, régime ? Je mets mon corps en danger, je le maltraite.
Burn-Out ? Médicament, Isolement.
J’en parle à mes amis, ils ne me comprennent pas. Ils trouvent que cela fait partie de moi. Je ne les comprends pas.
Je refais une diète, un guérisseur me l’a recommandé,
Et le cannabis ? Il paraît que depuis que c’est légalisé aux Pays-Bas et dans certains états aux US, des personnes vont mieux, c’est ce que je lis.
Je me tourne vers le spirituel, sans réellement y croire,
J’ai essayé de faire de la méditation, mais sans conviction,
Je subis la vie.

Je ne suis même pas capable de me reconnaître dans un miroir, d’ailleurs je ne me regarde pas.
Je me cache, je refoule mes soucis.
Mon alimentation ? Quel rapport avec moi ?
J’ai peur quand je revois une photo de moi. Plusieurs semaines, quelques mois sont passés depuis. 
Je reçois des massages, c’est bon sur le moment, je m’oublie, mais après ?
Je ne veux plus être malade, c’est dur.
Les autres ont du mal à me supporter.
Où est le plaisir, c’est quoi sourire ?
Maintenant que mon corps a été maltraité,
Maintenant que ma relation avec moi-même, les autres et le monde est encore plus déséquilibrée,
C’est de la faute à pas de chance, c’est la vie qui a voulu ça, le monde est dégueulasse.
J’ignore ce moi-profond. C’est lourd. J’ai peur. Je tremble. Je suis tout seul.
Crash assuré. La fin est proche. La douleur et la souffrance sont là, depuis longtemps.
Crash assuré.

Crash Dummy

Alors que je cherche la solution à l’extérieur de moi.
Je commence à comprendre. Mon mental ne doit pas être le leader, mais mon serviteur.
J’ai réellement besoin d’aide. Je l’admets.

respiration-profonde

Il est temps de faire une pause, et de m’écouter. Moi. Le « je ». Cette voix intérieure. Il est temps de me connecter, de rebrancher les fils.
Réellement, sans faire semblant, et de scruter chaque millimètre de mon corps, d’accepter de regarder mes rêves et mes pensées. Chercher les signes. Il y en a qui appellent ça intuition.

Sans honte, sans recul. Nous sommes un tout. Le corps, tant physique, mental qu’émotionnel doit être écouté. 
Être en paix, éviter la colère, changer sa vision.
Encrage, connecté à la terre. Trouver mon énergie.
La magie est d’abord en moi.
Et maintenant enfin la méditation, le médecin, le thérapeute, ma pensée profonde et honnête, auront un effet.
La vie peut démarrer.

 

Holistiquement votre.

shop-and-save-for-better-life

 

Js

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *