shadow

Le chemin …

Il est plus facile d’avancer dans la facilité que dans l’épreuve.

Il faut écouter là où la vie veut nous mener et ne pas trop y résister.

Si vous résistez, c’est là où il peut y avoir l’épreuve.

Il n’y a pas une vérité, ni un seul chemin.

2015-02-23_091644_small

… ses Épreuves …

Il y a des gens qui ont choisi d’avoir des épreuves pour avancer,

D’autres qui n’écoutent pas et qui se retrouvent confrontés à des épreuves sur leur chemin, alors qu’elles auraient pu être évitées.

Il y a aussi des épreuves que l’on ne peut pas éviter.

Mais qu’il est nécessaire de passer (subir) des épreuves pour avancer et pour évoluer dans la vie est une croyance. Ce n’est pas une obligation.

2015-02-23_091519

… pour Jouir de la vie

Les Occidentaux restent persuadés, pas consciemment, mais inconsciemment et ça sort par leurs oreilles que si tu te branches dans la jouissance et par le ‘bas’, tu vas en enfer.

Nous avons tendance à croire que la jouissance est ‘Finie’, c’est à dire qu’il y a un bol au milieu de la pièce et qu’il y a 10 pilules de jouissance au milieu de la pièce et qu’on est vingt à vouloir les prendre. Donc si toi tu jouis, cela veut dire que tu as volé ta pilule à quelqu’un d’autre, cela veut dire qu’en fait il y a quelqu’un qui souffre à cause de toi.

Et ça c’est tellement profondément ancré comme croyance en nous que si toi tu en profites et que tu jouis de la vie, on te considère comme un salaud. Et tout le monde le vie comme ça.

Par contre si tu as souffert dans ta vie, c’est que tu as laissé la pilule à un autre et donc tu as le droit d’aller au paradis.

C’est une grosse connerie (j’insiste sur le mot), car la jouissance est infinie, elle est pour chacun est il n’y a pas de bol au milieu, il n’y a pas de pénurie.13335_une

Et ce n’est pas parce que tu souffres, que c’est difficile que les autres vont mieux, ce n’est pas parce que tu jouis que les autres vont moins bien.

C’est à chacun de faire son choix de vie, et l’on grandit autant dans l’ombre que la lumière. Peu importe que tu choisisses des trucs abominables ou de jouissance, tu vas te retrouver au même point après.

A un certain moment, il est bon de sortir de la logique « j’en prends plein la gueule », et tu le fais en jouissant. Le résultat final sera le même.

C’est un choix à poser, mais pour cela il faut dépasser cette peur au sinon tu subis. Tant que cela reste inconscient, et bien cela te retombe dessus à tout moment. C’est ton choix, de le vivre différemment.

 

2015-02-23_091951

 

Js

 

 

Image du header : http://androidjones.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *