shadow

14 choses que j’aurais bien aimé savoir quand j’avais 20 ans.

J’ai récemment atteint mes 40 ans. J’ai fais une petite rétrospection du temps qui a passé et de la route qui a été faite. J’ai réalisé combien d’erreurs j’ai commises et les choses que j’ai appris depuis. J’ai pris un peu de temps pour m’écrire quelques conseils.

 

pxUoUmSX

1. Voyager

Vous avez peu de responsabilité donc aller et voyager. Lorsque vous arrivez à 30 ou 40 ans, vous allez vouloir voyager un peu différemment, dépenser un peu plus, faire des choses un peu plus cher, manger dans de meilleurs restaurants. Donc travaillez pendant un an et économiser assez d’argent pour découvrir le monde avec les moyens du bord.

Comment savez-vous ce que vous voulez faire si vous ne savez pas ce qu’il est possible de faire?

Ne vous contentez pas vous rendre dans les endroits évidents. Rendez-vous aussi dans les endroits difficiles. Voyagez pour apprendre. Voyagez pour rencontre. Rendez-vous aussi dans les endroits qui vous mettront au défi.

2. Construire des choses

Ne pas passer trop de temps à travailler sur les visions d’autres personnes ou dans les réunions d’autres personnes. Passez du temps de trouver ce votre propre vision du monde est (voir point 1) et où vous voulez prendre votre propre vie.

Les réunions sont l’endroit où les idées vont mourir.

Si vous vous trouvez dans un emploi en entreprise que vous le souhaitez, vous pouvez laisser puis le faire. Laissez. Si vous ne avez pas un emploi en entreprise encore voir point 5.

3. Lire

Lire tous les jours. Lisez tout ce que vous pouvez. Ne vous contentez pas de lire des choses que vous connaissez. Lisez à propos de personnes. Lire les gens.

4. Arrêter de regarder la télévision

Maintenant. Arrête ça. La télévision est comme l’opium, elle ne va pas vous aider pour quoi que ce soit.

5. L’Information

Il est plus important d’avoir la bonne information, que d’être au top mais sans information.

Restez ouvert à tout, soyez à l’écoute. Gardez l’esprit critique.

Quand c’est nécessaire, entourez-vous de spécialistes passionnés, variez vos sources, apprenez, mais restez critique. Ce qui était vrai il y a dix ans ne l’est plus nécessairement.

6. La Carrière

Ne prenez pas ce travail en entreprise, ou alors c’est que votre boulot est passionnant ou qu’il vous laisse suffisamment de temps et de ressources pour vivre. Il y a plein de choses à faire (voir « Construire des choses »).

7. La Confiance

Même si elle tue vos relations. Même si elle détruit vos idées. Même si vous perdez vos amis. Même si cela signifie que vous finissez par vous blesser.

Faites confiance dans les gens, jusqu’à ce qu’ils vous donnent une raison de ne plus le faire.

Mais ne soyez pas naïf. Certaines personnes sont là pour juste vous pourrir la vie.

8. Les gens

Les gens, les humains, sont la meilleur et la pire chose qui va vous arriver. Certains vont vous aider à aller plus loin, plus vite. D’autres vous tirer vers le bas à leur niveau et vous aider à perdre. La plupart sont OK. Beaucoup sont en moyenne. Certains sont excellents.

Quelques personnes vont changer votre vie pour toujours. Trouvez-les !

Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’amis ou de gens autour de vous. Il faut des gens extraordinaires qui font pour vous que vous faites pour eux. C’est très simple, beaucoup d’amis moyens vous laissera un sentiment de solitude quand vous aurez besoin de vous sentir entouré de gens qui se soucient de vous.

9. La Valeur du temps

Ne perdez pas de temps avec les gens dont vous n’avez pas confiance.  Ne perdez pas de temps avec ceux qui trichent avec vous. Ne perdez pas de temps avec des amis qui ne vous traitent pas de la façon dont vous les traitez (voir « Les gens »).

Ne sois pas en retard.

Respectez le temps des autres personnes. Cela signifie que si vous êtes en retard (sans bonne raison), vous ne les respectez pas et que vous pensez être plus important qu’eux. Certaines personnes vous diront que c’est OK d’être en retard. Ce n’est pas le cas. Certaines personnes vous diront que c’est juste la façon dont ils vivent, alors remettez en question votre rapport à eux (voir point « Les gens »).

10. L’échec (rater, échouer)

Échouez beaucoup. Échouez souvent. Échouez en l’amour. Échouez en sexe. Échouez dans vos relations sociales. Échouez à vous faire des amis. Échouez au travail. Échouez en entreprise. Échouez avec la famille. Échouez avec des amis existants.

Échouez. Mais faites le rapidement et tirez-en une leçon.

Si vous n’apprenez pas quelque chose à chaque fois que vous échouez, tout ce que vous avez fait est de la merde. Si vous apprenez quelque chose, alors vous avez grandi. Chaque fois que vous grandissez et apprenez en échouant, vous allez mieux comprendre comment réussir dans la vie.

11. Le Succès

Il est n’est nullement obligé de réussir. Ni à vingt ans. Ni Jamais.

Surmontez cette croyance et commencez à construire des choses (voir « Construire des chose » et de combiner avec « Échouer »).

12. La Patience

Être patient. Rien ne vaut la peine d’être fait rapidement. Rien ne vaut d’être bâti à la hâte. Rien de valeur n’est fait en une minute.

13. L’instant

Rester tourné vers le passé ne solutionne aucun problème n’apporte généralement pas de joie.

Se projeter sans cesse dans le futur est souvent fatiguant et source de frustration.

Vivre dans l’instant est beaucoup plus riche en émotions, c’est simple. Cela se pratique.

14. L’Amour et la passion

Aimer la vie, les gens c’est bon. S’aimer soi-même c’est merveilleux et cela apporte beaucoup.

L’amour est le plus important des moteurs qu’il vous sera possible d’avoir, mais le plus chaotique. L’amour est l’une des plus belle chose à donner et à recevoir. C’est aussi l’émotion la plus difficile à gérer quand elle n’est plus réciproque ou inconditionnelle.

Tout ce qui est fait par passion sera généralement gratifiant et enrichissant. La passion est une énergie formidable. Listez vos passions. Cultivez-les.

Planifiez des décennies en avance. Pensez en années. Travaillez en mois. Vivez à la journée.

Soyez dans l’instant. Soyez passionné. Aimez.

Comments

  1. Danielle    

    Quel drôle d’article que tu as écrit. Au début, j’aurais ressenti comme un léger parfum de regret… sauf que cela ne colle pas du tout avec le Js que je connais. Il doit donc y avoir autre chose.
    L’exercice que ton ami Nicolas propose d’imaginer ton vieux toi qui rend visite aujourd’hui à ton toi de 40 ans, cela j’ai déjà vu (et fait sous transe). Bon, mon vieux moi n’a pas parlé, juste souri et elle m’a donné un câlin. Le tien sera peut-être plus communicatif.

    En mindfulness training et en méditation, le ‘programme publicitaire’, ce qui m’a incité à pratiquer avec un peu plus de rigueur, disait que quoi qu’on ait fait avant, quel que soit son histoire, tout commence dans le présent, la situation telle qu’elle est, ici, maintenant. Et que c’était tout ce qui comptait réellement.
    On constate comment on est dans le présent, et on part de là. Après, on peut regarder en arrière pour comprendre comment un moment présent après un autre se sont succédés et si on a assez de lucidité voir comment le moment future se déroule déjà. Mais on n’est que ici et maintenant. Même quand on se souvient, c’est dans le présent que l’action se passe.

    J’ai essayé ce que tu décris dans l’article: qu’est-ce-que je dirais à mon plus jeune moi? De commencer la méditation là tout de suite, tout le reste tombera en place. D’apprendre à accepter son corps et son esprit. Que l’amour de soi et la confiance en soi sont deux nécessités à cultiver. De prendre le temps au plus vite de se débarrasser des croyances et rêves transmis et d’écouter sa propre voix. De chercher ses propres passions au lieu de jouer au caméléon… Et puis soudain, je n’ai pas continué. Mon moi à 20 ans me regardait avec des grands yeux incrédules; elle avait déjà des blessures et tout ce qu’elle allait faire, coulerait logiquement d’une action à une autre. Sans ça, elle ne serait pas devenue qui je suis aujourd’hui.
    Alors, je l’ai juste remercié, j’ai souri et lui ai fait un gros câlin en lui disant que de toute façon, ça ira.

    Je ne connais pas ton histoire, ni surtout comment tu as vécu tes aventures. Et comme le dit l’instructeur de méditation: ce qui compte c’est arriver à se rendre compte pleinement de sa situation présente et d’en voir la perfection absolue. Je ne suis pas encore enluminée et je ne comprends pas par le vécu ce qu’il veut dire ; moi j’en suis encore à aimer le présent tel qu’il est, imparfait et tout.

    1. Jean-sebastien Op de Beeck    

      Merci pour ce beau et long commentaire.

      Je suis étonné de la différence de visions que nous avons sur un même article. C’est chouette. La carte n’est pas le territoire.
      En fait, il n’y a rien de grave dans cette démarche de faire le point, c’est juste une vision en arrière, comme une auto-observation de soi dans le temps.

      Dans tous les cas, je suis d’accord sur ce fait : Point de regret sur le moment présent. Je le confirme.

      Bonne journée à toi.

      Js

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *