shadow

Notre culture occidentale a une vision bien différente du monde si on la compare à la pensée orientale.

Petit, l’enfant demande « maman comment sont faits les bébés ? ».  La religion nous rappel que « Dieu nous a fait à son image ». Faire, construire, … prendre de la matière pour exister, comme des pièces qui s’assemblent.

umbra_pile-on-game

En orient, l’enfant aura tendance à formuler sa question ainsi « Maman, comment j’ai grandi ? « .

sec_naturel_enfants

Mécanique ou être vivant ?

Les mots reflètent notre perception et notre perception crée les mots. Nous ne sommes pas des objets auxquels nous rajoutons des pièces pour nous faire croître. Nous ne pouvons pas non plus réparer ces pièces et les changer (bien que la médecine le fasse de mieux en mieux avec nos organes et nos membres).

Objet Vivant
ConstruireAjouterFabriquerRéparer GrandirCroîtreÉvoluerS’épanouir

 

Nous sommes un tout, unique, en interaction avec notre dynamique interne et avec la dynamique du monde qui nous entoure, une symbiose avec le monde et ses composants. Si l’un des éléments ne va pas, interne ou externe, il y aura certainement un stress, une fatigue physique ou morale, une fuite d’énergie, et ensuite un non-alignement avec l’équilibre de l’univers. Le corps et l’esprits en seront alors affectés, tour à tour, ou ensemble.

Sommes-nous consommables ?

Notre vision du monde doit parfois changer et évoluer, ou plutôt revenir aux bases, aux fondamentaux. Presque à l’opposé de ce que cette société de consommation nous a fait oublier.

Le yoga et la méditation tels que pratiqués en occident font bondir les pratiquants indiens ou bouddhistes. La partie spirituelle et l’apprentissage par le corps et l’esprit n’ont plus du tout leur essence originelle.  Même chose entre la médecine Orientale et la médecine dite ‘moderne’. Il y a un sacré cloisonnement qui s’est opéré.

 

Objet Vivant
Pièce de rechange,Peut être jeter, détruit remplacéIl y a des artisans, des plans, …Le corps est traité comme un objet

Stress = Casse

Besoin d’aide extérieure

Pas de conscience

Point de pièce à changer,Point de solution à acheterIl n’y a pas de mécanicien de précision.Pour nous réparer, il faut cicatriser.Le corps est vu comme du vivant, il se doit d’être respecté et écouté

Stress = commence par une souffrance (et casse possible)

Auto-réparation, transformation, adaptation

Perception du monde, pensées et sensibilités

 

Nous avons des pensées et des croyances à transformer, rien à ‘enlever’, à jeter ou à couper. Dans la vie ou dans notre pratique thérapeutique.

La transformation et le changement sont les seuls moyens respectueux du corps et de notre conscience.

Nous sommes des êtres vivants, c’est-à-dire fragiles mais adaptatifs. Dans la majorité des cas, la nature et notre corps savent mais pour cela il faut l’écouter.

L’esprit, l’Âme et la conscience ?

En Occident, nous avons construit des modèles, les cartes d’exploration du mental. En hypnose nous aimons parler de l’inconscient, du conscient, du subconscient, comme s’il s’agissait de boîtes différentes. Mettre des cloisons, séparer, disséquer, isoler. Même chose en psychologie en et médecine. Le ça, le moi, l’Ego, l’Animus, l’Anima, … et plein d’autres étiquettes.

Un médecin généraliste est moins considéré qu’un spécialiste, voir qu’un chirurgien cardiaque ou du cerveau. Les médecins traitent les organes par spécialité, mais sans réellement prendre en compte la dynamique esprit, corps, monde extérieur (la cybernétique), ou sans voir les effets secondaires sur le reste du corps.

En orient (ce n’est pas le cas partout, mais bien mieux accepté), la dynamique de l’ensemble est prise en compte dans la médecine indienne traditionnelle, chinoise ou japonaise. Le corps fait partie du cycle de la vie, et passe par un chemin du rythme des jours, des saisons, du soleil, de la lune.

Changeons notre regard sur le vivant, en comprenant que nous somme ni une machine, ni une mécanique, mais bien un être en interaction permanente avec notre univers intérieur et aussi l’univers extérieur qui nous accueille.

 

Plus légèrement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *