shadow

Très beau texte qui explique la reformulation, la bonne question à se poser.

Note: Il ne faut pas oublier que la personne qui nous rendra heureux est avant tout nous-même … et de là on rencontrera quelqu’un avec qui partager sa joie et la sienne sans chercher à ce qu’elle/qu’il nous donne sa part de bonheur perso


Est-ce LA bonne, est-ce LE bon… telle est la question que beaucoup se posent… Évidemment je n’ai pas votre réponse… mais voici la mienne…

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé passionnément, sans demi-mesure. Aussi mes envolées vers les cieux ont toujours été suivis de dégringolades vertigineuses… pour le moins douloureuses… où l’expression « tomber en amour » prenait tout son sens…

À chacune de mes (re)chutes, je me suis posé la même question… « Est-ce vraiment LA bonne? »

Je ne peux pas vous expliquer pourquoi, mais je sais comme vous savez que la répétition d’un scénario vous indique à coup sûr qu’il y a un truc à dépasser, à sortir de l’inconscience… un truc qui vous empêche de sortir de l’impasse. Alors, j’ai fini par ajouter quelques mots pour préciser la question.

« Est-ce vraiment LA bonne… pour faire quoi? »

Immédiatement je me suis demandé pourquoi je voulais partager ma vie avec une femme. Bon, honnêtement la première réponse est « pour faire l’Amour »… mais au-delà de ça… Quelle est ma quête en ce monde? Quel a toujours été le fil conducteur de ma vie?

« Évoluer » a toujours été la réponse la plus simple pour moi, celle contenant toutes les autres. Cela pourrait aussi être « Grandir », « Trouver de la sécurité », …

De ce nouveau point de vue, j’ai pu changer une vieille croyance (assez largement répandue je crois): « LA bonne personne est celle qui me rend heureux » par une nouvelle plus juste : « LA bonne personne est celle qui m’aide à évoluer ».

Comme vous pouvez le constater se poser LA bonne question est souvent le plus difficile, car souvent la réponse est évidente.

Alors voilà, au lieu de chercher et d’attendre « LA bonne personne », j’ai finalement eu assez d’énergie pour regarder ici et maintenant cette femme authentique qui, je l’avoue, m’a vraiment sorti de mon confort douillet en m’obligeant à regarder mes zones obscures, mes petites habitudes égoïstes, toutes mes chaînes… pour me placer devant ce choix tout simple: évoluer ou sortir de sa vie…

Alors je l’ai choisi elle… et je me suis rappelé en souriant… que comme je le disais…

« Voilà ce qui arrive quand on rencontre une Femme Libre. »

Texte de Jean-Philippe Ruette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *