shadow

« Sois toi. » « Reste toi-même. » « Ne cherche pas à être ou à imiter quelqu’un d’autre. »

Vous les avez déjà entendu ces phrases-là pas vrai ? Vous savez qu’il faudrait les mettre en application. Vous les trouvez géniales même !

Mais en pratique, ça se passe comment pour vous ? Non parce que moi aussi je les ai déjà entendues. Moi aussi je me dis que c’est super méga génial. Tellement simple. Exactement ça. Mais c’est tellement dur !!!

Etre soi… C’est simple mais c’est super difficile.

Ça devrait être simple mais pourtant…

On ne cesse de vouloir plaire, de vouloir bien faire, bien dire, bien penser, bien répondre, bien analyser, bien travailler. Pour un patron, pour des collègues, pour son mari, sa femme, son concubin ou sa concubine, pour sa famille. Pour les autres.

On n’est pas soi et ce n’est pas pour soi.

On essaie d’être ou de paraître quelqu’un d’autre, pour les autres.

Voici un extrait d’un ouvrage livre dont je vous révélerai le thème après. Lisez d’abord.

“Il faut être unique, mais entrer dans une case toute faite. Entrer dans une case, mais être originale. Etre originale, mais pas marginale. Soigner son apparence, sans être objet sexuel. Séduire les hommes, en restant discrète. Ne pas castrer, ne pas se soumettre. Ne pas être salope, mais faire l’amour comme dans du porno. Nonne multi-orgasmique. Etre drôle, mais pas clown. Etre maquillée, mais pas tarte. Soft mais sophistiquée. Naturelle mais sexy. Exubérante mais rasée comme un militaire. Etre mature, mais rester jeune. Rester jeune, mais pas gamine. Etre mince, mais avec des seins. Etre aux fourneaux, et au régime. Bonne vivante, affamée. Avoir du caractère – ah, attention, là, c’est trop : vous êtes hystéro. Ne pas vouloir fonder une famille à tout prix, mais en fonder une quand même. Travailler quarante heures pas semaine mais préparer des plats bio « maison ». Etre une bonne mère, mais ne pas se perdre. Se perdre, c’est mal. Mais être une mauvaise mère, aussi. Vingt minutes par jour de yoga, mais toujours, toujours, garder le contrôle.

C’est sûr, ça ne laisse pas beaucoup de place pour révolutionner le monde…”

Qu’en pensez-vous ?

Ce texte est un extrait de l’ouvrage «Fuck les régimes» de Chloé Holding. Quand j’ai lu ce texte, j’ai rit, beaucoup. C’est tout à fait ça, on nous demande de tout faire, de tout faire bien qui plus est, mais de ne pas trop en faire quand même. Et de ne pas se plaindre non plus. Ce texte est rédigé à l’attention des femmes mais en modifiant très peu de choses il peut tout autant parler aux hommes.

Je m’y suis reconnu parce que c’est ce qu’on nous demande tous les jours. C’est ce que la société attend de nous. C’est aussi ce que le monde du travail attend de nous. Putain d’image

Je n’ai jamais lu ce livre. Je suis tombée sur cet extrait par un échange ( merci @Sophie) et il a fait écho en moi. Sans savoir de quel thème il parlait – les régimes ne faisant pas partie de mon quotidien – mais ce qui est écrit dans ce texte oui. Et c’est certainement le vôtre aussi.

C’est notre quotidien à tous, ou presque. Mais malgré tout, on continue de vous scander qu’il faut rester vous-même. Qu’il ne faut pas vouloir ressembler aux autres.

En réalité nous nous ressemblons tous. Nous entendons tous ces petites voix. Nous sommes tous d’accord avec ces petites voix. Mais aucun de nous n’applique leurs conseils. Nous préconisons tous à notre voisin de rester lui-même en nous gardant bien de lui révéler que nous n’y parvenons pas nous-mêmes.

  • Et si on changeait ça ?
  • Si on essayait vraiment ?
  • Est-ce que ce serait si terrible ?
  • Est-ce qu’on se sentirait soulagé ?
  • Est-ce qu’on serait moins apprécié ?

Moi j’ai décidé d’essayer.

J’ai décidé de dire ce que je pense au lieu de dire ce que les autres attendent. J’ai décidé d’être qui je suis au lieu d’être qui les autres veulent que je sois. J’ai décidé d’arrêter d’être « dans le faire plaisir ».

Je vais essayer faire.

Vraiment.

Et vous ? Saurez-vous ouvrir la porte sur votre « vous »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *